Séminaire:

 

Solutions monétaires pour une Europe en crise

14 - 17 juil 2016

Mormoiron (Provence)

Animé par Michel Laloux

Grexit, Brexit, Franxit ?… Nuitdebout,citoyenréveillé?Où va lasociété…lamonnaie…lEuro … léconomie … la vie culturelle … le social ? Comment redier à la situation? Quelle monnaie pour une Économie à Valeurs Ajoutées Humaines?

Voir le programme détaillé : icone pdf

Renseignements et inscription: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Le but du séminaire est d'arriver à une vision claire de ce que pourrait être un système monétaire qui serait un facteur de santé pour l'économie. Pour y parvenir, nous serons amenés à développer une capacité d'observation des phénomènes actuels. Nous chercherons à les situer dans la globalité, ce qui nous conduira à les penser d'une façon très différente de ce que l'on rencontre dans les médias ou dans les livres. Cette démarche se fera pas à pas, de façon à construire un tout cohérent. Les débutants en économie pourront s'y retrouver et ceux qui ont déjà un bon bagage auront l'opportunité de revisiter et d'élargir, avec profit, leurs concepts.

La situation monétaire mondiale est plus que préoccupante, en particulier celle de la zone Euro et nous en vivons les conséquences dans notre quotidien. Depuis le début de 2015, les discours officiels laissent penser que la reprise est là et que tout va rentrer dans l’ordre, après les années difficiles qui ont fait suite à la crise de 2008. Même si une embellie avait lieu, ce qui n’est pas certain, il faudrait regarder attentivement qu’elle ne proviendrait pas d’un changement au niveau des causes du dysfonctionnement du système. Bien au contraire, les remèdes employés procèdent de la logique traditionnelle qui a conduit aux limites de l’implosion. L’on félicite la BCE d’avoir enfin ouvert le robinet du crédit avec ce que l’on appelle le quantitative easing. Alors qu’il s’agit d’un colmatage qui ne fait que repousser le problème en l’aggravant.

Avec la crise de 2008, avec la situation monétaire de la Grèce et de plusieurs pays de l'Union Européenne, avec les décisions prises par cette dernière, ainsi que par la BCE, avec la situation monétaire des USA, avec les bouleversements qu'apporte l'Asie, (la Chine en particulier), nous pouvons dire que le décor est bien planté pour notre travail. L'actualité est riche et nous apprendrons à en pénétrer la complexité, en ramenant la multitude des situations aux phénomènes primordiaux de l'économie, lesquels sont plus simples et donnent des clés de lecture que l'on peut emporter avec soi et avec lesquels il est plus facile de décrypter ce qui se passe dans le monde. Sur cette base, nous regarderons ce qu'est la monnaie, dans son essence. De là nous déduirons comment pourrait fonctionner une monnaie que nous utiliserions pour la consommation quotidienne et qui ne serait pas soumise aux variations de cours telles qu'elles ont lieu actuellement. Nous verrons alors que pour le financement des entreprises et les prêts aux particuliers, un autre type de monnaie est nécessaire. Nous en comprendrons les mécanismes et découvrirons qu'il pourrait exister d'autres formes de banques. Sur cette base, nous considérerons les relations monétaires entre pays qui ont des échanges commerciaux. Ceci nous conduira à une vision entièrement nouvelle de ce que l'on appelle les balances des paiements. Nous disposerons alors des instruments nécessaires pour une nouvelle forme de Système Monétaire International pour l'Économie Réelle(1). Nous aurons ainsi une compréhension de ce que pourrait être un véritable service public de la monnaie, basé sur une approche nouvelle qui place l'humain au centre de l'économie. Comme vous le voyez, nous développerons une vision globale et nouvelle de la monnaie. À mon sens, elle est ce qui manque le plus aujourd'hui. Pourtant elle est le point de départ de toute action et transformation sociale, au quotidien. Cette approche peut ensuite nous inspirer dans ce que nous voulons entreprendre pour humaniser l'économie. Tout ce travail se fera de façon interactive. Les expériences et les réflexions de chacun viendront alimenter ce que nous bâtirons ensemble. Toutefois, je me permettrai de les coordonner, de façon que nous ne partions pas dans toutes les directions. Pour que nos journées soient équilibrées et que nous ne soyons pas seulement dans la réflexion, nos séances seront entrecoupées de récréations rythmiques et ludiques, animées par Kristiina Vesmes-Laloux. La nature et les promenades nous apporteront aussi des moments de détentes appréciés.

(1) Ce thème fera l'objet d'un troisième module (25 - 27  mai 2017). Pourront y participer ceux qui auront fait le présent module et celui sur Le travail n'est pas une marchandise (29 oct. - 2 nov. 2016).

Voir le programme détaillé : icone pdf

Renseignements et inscription: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Thèmes des deux autres modules :

Séminaires ouverts aux débutants comme aux économistes qui souhaitent explorer des formes entièrement nouvelles.

Renseignements et inscription: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.